Les sports pour arrêter le tabac

Par |2018-12-04T17:00:55+00:0025 septembre 2018|

Les sports pour arrêter le tabac

Tabac

Tabac et sport ?

De manière générale, les fumeurs sont rarement adepte de sport. Pour cause, le méfait du tabac sur les capacités respiratoires de l’être humain.

L’action du sport dans le tabagisme

L’envie de répondre à la question quel sport pour arrêter de fumer nous pousse à chercher des solutions. Dans une circonstance bien définie, le sport est une activité qui contribue énormément à la réduction du stress. Cela est même prescrit à voix haute par l’ensemble des autorités médicales. Effectivement, après avoir fait une activité physique, l’anatomie dégage une hormone qui donne une sensation d’épanouissement paisible et de liberté pour le corps et l’esprit. Ces endorphines sont des narcotiques innés qui atténuent les signes de manque à la nicotine.

La prise de poids est fréquemment l’excuse utilisée par les fumeurs pour ne pas arrêter de fumer. Heureusement, le sport est une solution qui leur permet de contrôler au mieux leurs masses corporelles. De plus, il peut se pratiquer à une durée indéterminée.

Se maintenir au sport pour contenir le tabac

Le mot d’ordre d’une cure de désintoxication à la nicotine est la motivation.  Tant qu’il y a une lueur de motivation, un fumeur a une chance de réussir. Une séance de sport est sans doute une bonne idée, mais seulement pour ceux qui sont dévoués. Dans le cas contraire, cela pourrait démotiver le fumeur, jusqu’à le dégénérer à un niveau encore pire de dépendance.

Par ailleurs, le sport doit toujours aller de pair avec la joie de vivre. En conséquence, vous devez vous-même choisir le sport qui correspond à votre goût. Mais, avant tout pratique, il est recommandé de faire une visite médicale chez un médecin surtout si vous fumez depuis des années ou si vous avez plus de 30 ans. Ce procédé sera utile pour établir un bilan corporel.

Alors, quels sports pour arrêter le tabac ?

Nous avons sélectionnés 3 sports qui nécessitent régularité et cardiaux. En effet, le cardiaux est la première chose que vous retrouverez peu à peu dans votre combat contre le tabac. C’est parti !

La natation : C’est une activité physique pratiquée par une multitude de gens, de tout âge. En effet, le plus grand problème d’un fumeur est probablement ses limites respiratoires dû à une augmentation du rythme cardiaque. De ce fait, la natation procure une meilleure capacité cardiovasculaire et respiratoire. Elle écarte vos muscles pectoraux, ainsi, vous n’aurez plus de mal à respirer. D’ailleurs, les muscles de vos membres seront autant sollicités.

La musculation : La musculation est une discipline fortement pratiquée de nos jours. Elle favorise la sécrétion d’endocrine pour ainsi dire améliorer votre bien-être. En tout cas, après une bonne dose de musculation, vous n’aurez plus envie de quitter le miroir. Vous direz sûrement adieu au tabac. De plus, cette activité ralentit le processus de vieillissement.

Le jogging : La course fait également partie des sports qui divertissent agréablement. Il fait travailler votre respiration, perdue, à cause du tabac. Pour une bonne raison, c’est un exercice qui élimine les éléments impurs dans les poumons et dans tous les organes responsables du système respiratoire et vasculaire. Bref, plus vous pratiquez du footing, plus vos envies de fumer de la cigarette s’envole.

Les avantages du sport contre le tabac 

N’importe quels traitements du tabagisme  s’associent au sport. Ainsi, dans la mesure où un fumeur fait du sport, il verra son souffle revenir petit à petit. Il s’évitera de prendre du poids, mieux encore, il verra ses muscles jaillir. Cela engendre une bonne intention vis-à-vis de sa décision d’arrêter de fumer. Dans l’ensemble, l’exercice physique vide votre stress tout en améliorant votre qualité de vie.

 

Alors , prêt à donner un seconde vie à vos poumons ?

 

À propos de l'auteur:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.