Bio-impedancemetrie2018-04-18T11:06:54+00:00

La bio-impedancemetrie InBody

Analyse d’impédance bioélectrique (BIA) : fonctionnement de la technologie bio-impedancemetrie

Tous les analyseurs de composition corporelle InBody utilisent la technologie de pointe d’analyse de la bio-impedancemetrie.

 De ce fait, quand vous vous tenez debout sur un appareil InBody, un flux électrique très faible et sans aucun danger est envoyé à partir de quatre électrodes métalliques situées sous vos pieds vers 4 autres électrodes situés dans vos mains. Ce flux traverse vos jambes, votre tronc et vos bras.

Tous les appareils InBody analysent le corps par segmentation ( 2 bras, deux jambes et le tronc ) car les quatre électrodes situées dans les mains fournissent les mesures supplémentaires pour chaque jambe, chaque bras et le tronc. Ce signal traverse rapidement l’eau présente dans les tissus musculaires hydratés. Il est confronté à la résistance du tissu adipeux. Cette résistance, nommée « impédance », est mesurée et insérée dans des équations scientifiques. Les mesures de composition corporelle sont prises en moyenne en 30 secondes et donnent entre 40 et 60 mesures suivant les modèles : c’est ce qu’on appelle la bio-impedancemetrie.

Inbody 770
770 inbody

La bio-impedancemetrie utilise les propriétés physiologiques, en particulier la conductivité électrique différente des propres tissus et de l’eau du corps. Cette conductivité des fluides corporels ainsi que la non-conductivité et la haute résistance (impédance) au courant électrique forment la base de la méthode de mesure de bio-impedancemetrie. Dans cette méthode de mesure, un courant faible est envoyé à travers le corps. Ceci détermine la composition du corps telle que le muscle, la graisse et la teneur en eau.

Le courant circule dans l’eau du corps qui a une résistance électrique. La résistance de l’eau est appelée résistance. L’eau du corps contient des cellules qui sont également remplies d’eau et dont la membrane cellulaire résiste au courant. Cette résistance est appelée capacitance. La mesure BIA mesure l’impédance du corps humain. Il est calculé à partir de la somme vectorielle de la résistance et de la capacité.

Au moyen de l’impédance, il est possible de calculer le volume d’électrolyte d’une bouteille remplie d’eau. Pour cela, seule l’impédance et la hauteur du cylindre doivent être connues. Si le corps humain est considéré comme un cylindre, on peut calculer le volume d’eau de la personne à partir de l’impédance mesurée et de la hauteur connue (taille du corps). Ainsi, la bio-impedancemetrie permet de vous donner des mesures d’une précisions jamais vu et donc aucune statistique n’est prise en compte.

Les 4 atouts majeurs d’InBody

1 : Système d’électrodes tactiles tétrapolaires brevetées à 8 points de contact

Electrodes 8 points InBody

Lors de la mesure d’impédance avec des électrodes, une résistance de contact se produit invariablement. Contrôler la résistance de contact est essentiel afin de mesurer avec précision l’impédance dans le corps. InBody tient compte de la résistance de contact en utilisant une méthode unique de placement des électrodes.

Le système d’électrodes tactiles à 8 points avec électrodes de pouce sépare les électrodes de courant et de tension de sorte que les mesures commencent toujours à un point fixe dans les poignets et les chevilles. Ceci fournit une reproductibilité élevée et des mesures correctes de l’impédance du corps car la variabilité
due à la résistance de contact de la peau a été supprimée. L’utilisation d’une électrode de pouce à tension séparée rend les dispositifs InBody uniques dans l’industrie BIA.

2 : Multi-fréquence pour une analyse précise

InBody Fréquence Multiple

Les courants électriques ont des capacités de pénétration différentes en fonction de leur fréquence.
Certaines fréquences conviennent mieux aux pour mesurer l’eau corporelle à l’extérieur de la cellule, tandis que d’autres sont capables de traverser les membranes cellulaires et de mesurer l’eau corporelle totale.
InBody utilise des courant multiples à des fréquences variables afin de fournir des résultats d’analyse d’eau corporelle plus précis.

Les courants avec des fréquences plus élevées peuvent déterminer la teneur en eau à l’intérieur de la cellule car ils peuvent pénétrer dans la membrane cellulaire. Inversement, les courants de fréquence inférieure ont des capacités limitées dans la pénétration des membranes cellulaires et suivront le chemin de moindre résistance en voyageant autour d’eux, les rendant aptes à mesurer l’eau à l’extérieur des cellules.

InBody utilise des fréquences basses et des fréquences élevées pour pénétrer la membrane cellulaire et analyser avec précision l’eau extracellulaire et l’eau intracellulaire. En utilisant plusieurs fréquences, les appareils InBody sont capables de mesurer avec précision l’eau corporelle totale et conviennent à l’analyse des individus présentant des distributions d’eau corporelle déséquilibrées.

En utilisant plusieurs courants réglés à des fréquences différentes, les dispositifs InBody sont capables de fournir des informations précises sur la composition corporelle car de nombreuses valeurs de résistance sont atteintes. L’InBody 770, par exemple, utilise un total de six fréquences différentes pour mesurer chaque segment, fournissant un total de 30 valeurs d’impédance séparées. Cela permet à l’ InBody 770 de mesurer la composition corporelle avec un très haut degré de précision.

3 : Modélisation du corps en 5 éléments (4 membres et 1 tronc)

Fréquence multiple - InBody

La BIA moderne considère le corps humain comme cinq «cylindres»: les bras, les jambes et le tronc. Des mesures précises et indépendantes de chaque cylindre sont essentielles pour fournir une analyse non seulement pour chaque cylindre, mais pour l’ensemble du corps. La technologie avancée d’InBody permet à tous les appareils InBody de mesurer directement les cinq cylindres.

L’analyse d’impédance bioélectrique multifréquence segmentaire directe (DSM-BIA), la technologie de signature d’InBody, mesure séparément l’impédance des bras, des jambes et du tronc. Bien que la mesure précise de l’impédance de chaque cylindre soit critique pour des résultats fiables, la mesure
la plus importante est l’impédance du tronc.

Le tronc contient des organes internes essentiels, et ses caractéristiques métaboliques sont différentes des autres parties du corps. En termes d’impédance, il est important de mesurer précisément et directement le tronc car les valeurs de résistance dans le tronc sont beaucoup plus faibles que celles dans les bras et les jambes. Cela signifie que la marge d’erreur pour les mesures du tronc doit être contrôlée
autant que possible.

Les valeurs d’impédance dans les bras et les jambes varient généralement entre 200 ~ 500Ω, tandis que les valeurs pour le tronc sont entre 20 ~ 30Ω. Malgré sa faible impédance, le tronc représente 50% de la masse corporelle maigre. Comme les valeurs d’impédance pour les bras et les jambes varient de centaines, une erreur de 1 ~ 2Ω aura un effet négligeable sur la mesure finale.
Cependant, une erreur de 1 ~ 2Ω dans le tronc peut entraîner des erreurs importantes lors de la détermination des résultats pour le tronc. Par conséquent, la composition corporelle globale ne peut être calculée avec précision que lorsque de légères modifications de l’impédance du tronc peuvent être détectées. Pour cette raison, des mesures précises et
directes du tronc sont essentielles pour déterminer la composition corporelle.

La conception brevetée d‘InBody sépare les électrodes émettrices de courant et de détection de tension, ce qui permet de mesurer l’impédance dans la zone où le débit de courant et la mesure de tension se chevauchent. En utilisant DSM-BIA, InBody peut déterminer les valeurs d’impédance des bras, des jambes et du tronc. Cette technologie a été développée par InBody et est protégée par des brevets dans différents
pays du monde.

En revanche, les dispositifs BIA classiques utilisent la méthode de mesure «Impédance du corps entier», qui ne rapporte qu’une seule valeur d’impédance pour l’ensemble du corps. Cette méthode est imprécise et dépassée car elle ne permet pas de mesurer directement l’impédance du tronc, ce qui est essentiel pour des mesures précises.

4 : Aucune utilisation de données statistiques au moment de l’analyse

InBody données non-statistiques

Les données empiriques, telles que les données relatives à l’âge et au sexe, sont des valeurs obtenues par l’observation. Des estimations utilisant des données empiriques ont été utilisées pour améliorer la précision dans les dispositifs BIA qui mesurent l’impédance à l’aide de la méthode d’impédance du corps entier. Ainsi, si vous êtes une femme de 1m70 et 24 ans. Vous allez entrer les données suivantes : femme, 170cm et 24 ans. Après quelques secondes vous obtiendrez donc des résultats. Vous remontez ensuite sur l’appareil sauf que vous entrez maintenant les données suivantes : homme, 170cm et 24 ans.
Vous aurez des résultats différents.
Nous sommes d’accord, c’est toujours la même personne qui monte sur l’appareil. Cependant, avec des estimations empiriques, l’appareil vous donnera des résultats différents car il va faire une estimation en fonction que vous soyez un homme ou un femme. Ils utilisent cet estimation afin d’améliorer leur précision. Au final, vous vous rendez bien compte que cela n’est pas précis puisque ça ne vous donne pas exactement votre composition corporelle mais plutôt une estimation.

Parce que la technologie avancée d’InBody permet la mesure directe et précise de chacun des cinq segments du corps, y compris le tronc, les dispositifs InBody ne requièrent ni ne prennent en compte aucune donnée empirique lors de la production des résultats. C’est inutile. Les seules informations dont InBody a besoin pour déterminer la composition corporelle sont la hauteur, le poids et l’impédance. Cela rend InBody adapté pour tester les types de corps atypiques. InBody fournit toujours des résultats corrects quel que soit le sexe, l’âge.

InBody 570

Ensemble, toutes ces technologies permettent aux dispositifs InBody de vous fournir l’analyse de composition corporelle BIA la plus simple, la plus rapide et la plus précise au monde

La technologie InBody en vidéo