fbpx
Comment perdre du poids sans rien faire ?

Comment perdre du poids sans rien faire?

Vous vous demandez comment perdre du poids sans rien faire?

Cela vous semble impossible de trouver comment perdre du poids sans rien faire. Vous avez déjà probablement lu de nombreux articles de ce type :

« Il faut consommer des glucides avant de s’entrainer, cela va augmenter vos performances. Attention, il ne faut pas consommer de mauvais gras comme le beurre de cacahouète ou les avocats. Non en fait, restez à jeun, votre organisme brûlera plus de calories. Faites le plein de glucides ! Mais compensez avec des protéines pour faire du muscle. »

Vous suivez toujours ?

Sachez que vous n’êtes pas seul à chercher comment perdre du poids sans rien faire. Si avez l’impression que tous les articles que vous lisez se contredisent les uns et les autres, vous êtes au bon endroit! Si vous suivez régulièrement la presse santé, vous savez que le mot « métabolisme » est désuet et peu utilisé. Et pourtant, c’est un mot que l’on retrouve partout car c’est un sujet important.

Vous suivez toujours ?

Le métabolisme

Votre métabolisme est le processus (ou séries de processus) qui dicte la façon dont votre corps fonctionne. Même si c’est un terme omniprésent, bon nombre d’entre nous ont une mauvaise définition de ce qu’il est et ce qu’il fait réellement.

Alors oui, votre métabolisme détermine comment et quand vous avez besoin de manger. Mais la plupart des gens négligent le fait que les réactions métaboliques régissent chaque cellule de notre corps. Par définition, « le métabolisme est un enchainement de réactions chimiques dans chacune de nos cellules qui transforme la nourriture en énergie et nous maintien en vie ». Et parce que notre métabolisme est bien fait, il est capable d’utiliser différentes sortes d’énergies. C’est ce qui nous permet de perdre une partie de notre poids sans rien faire.

C’est là que le débat perpétuel glucides contre lipides commence.

Tout le monde pourra vous dire à quel point son régime pauvre en glucide est un succès ou vous parler de la façon dont des données précises leur ont permis d’augmenter leurs performances à la salle de sport.

En réalité, il n’y a pas de régime parfait.

Un programme alimentaire sera plus ou moins efficace sur une personne, selon son taux métabolique, son activité physique, ses habitudes alimentaires, … Il y a une chose dont nous pouvons tous êtres sûrs ; notre corps va utiliser ou devrait utiliser, tout ce que nous lui faisons ingérer.

Qu’est-ce que la flexibilité métabolique ?

Si vous consommez des aliments gras, les lipides vont devenir votre source principale d’énergie. Si vous consommez beaucoup de féculents, les glucides vont devenir votre source principale d’énergie. Si vous consommez plus de protéines, vous l’aurez deviné, c’est ce que votre corps va brûler pour créer de l’énergie.

La flexibilité métabolique est la capacité de votre corps à adapter ses besoins métaboliques. Quand il y a un changement dans votre alimentation, par exemple l’heure de votre déjeuner ou la composition de votre assiette, votre corps est obligé de changer la façon dont il transforme la nourriture. Lorsque vous mangez, votre nourriture est soit brûlée pour produire de l’énergie, soit stockée si ce que vous avez mangé dépasse vos besoins nutritionnels.

Qu’est-ce que la flexibilité métabolique ?

La consommation de féculents est transformée en glucides (sucre) ou en tissus adipeux (gras) Tout gras en excès sera stocké pour une consommation ultérieure, ce sont les fameux tissus adipeux.

Ce qui prouve à quel point votre métabolisme est flexible, c’est sa capacité à basculer entre glucides et lipides comme source d’énergie et même mieux ; sa capacité à utiliser ce qui est déjà stocké.

Une personne avec une bonne flexibilité métabolique va brûler les calories qu’elle a consommé, en mangeant ou en étant au repos. Ce type de métabolisme est en capacité de choisir entre la combustion des glucides et l’oxydation des lipides relativement facilement. Sur le principe, elle perd du poids sans avoir besoin de rien faire.

flexibilité métabolique

Prenons l’exemple d’une personne avec une bonne flexibilité métabolique qui ferait une séance de cardio le matin à jeun. Comme son organisme fonctionne bien, son corps va aller puiser dans sa masse grasse pour générer de l’énergie. Imaginons que cette même personne consomme du gruau avec une banane une heure ou deux avant son entraînement. Son corps va alors consommer les glucides qu’il vient d’ingérer pour les transformer en énergie, au lieu de les stocker pour un usage ultérieur.

Pourquoi la flexibilité métabolique est indispensable ?

Pourquoi la flexibilité métabolique est indispensable ?

Un métabolisme flexible donne à notre organisme le choix de la source d’énergie.  Prenons l’exemple précédant mais sur une personne dont le métabolisme est inflexible. Au moment de faire sa séance de cardio, ce sont ses glucides qui vont être consommé, laissant intacte sa masse grasse stockée. C’est pour cela qu’il est très difficile pour certaines personnes perdre du poids sans effort ; c’est parce qu’elles sont métaboliquement inflexibles.

Si vous avez un métabolisme très flexible, manger de temps en temps des aliments riches en calories, en sucre ou très gras ne sera pas forcément problématique car votre corps arrivera à transformer ces calories en énergie. Ces organismes sont composés d’un grand nombre de mitochondries dans leurs muscles, ce qui leur permet de produire de l’énergie plus efficacement.

Avoir un taux faible de mitochondries ou avoir des mitochondries dysfonctionnelles limite la quantité d’énergie qu’une personne peut produire. Et cela empêche le métabolisme de passer d’un type d’énergie à un autre. Il est alors presque impossible pour le corps d’utiliser le gras stocké entre les repas. Si cette personne ne change rien à son alimentation ou à ses habitudes, il ne lui sera pas possible de perdre du poids sans rien faire.

Les effets d’un métabolisme inflexible

Vous savez maintenant que les avantages d’un métabolisme flexible sont vastes. Mais qu’en est-il pour les métabolismes inflexibles ?

Les personnes qui sont impactées se sentent souvent démunies car un métabolisme inflexible peut entrainer :

  • Une grande la fatigue ; qui peut se traduire par une prise de caféine importante pour compenser,
  • Une prise de poids,
  • Des troubles du sommeil,
  • Une mauvaise humeur et/ou des sautes d’humeur,
  • De la dépression,
  • Des difficultés de concentration,
  • Des difficultés respiratoires.

Les personnes métaboliquement inflexibles ont en plus tendance à avoir souvent faim ou avoir un appétit anormalement élevé. C’est parce que leur corps n’arrive pas à brûler les graisses déjà stockées et il en demande de nouvelles. C’est ce qui explique pourquoi ces personnes ont tendance à souvent grignoter.

Les effets d’un métabolisme inflexible

Comment aider votre métabolisme à être plus flexible ?

Comment aider votre métabolisme à être plus flexible ?
cuisine diététique
Sport
Repas diététique

Pour obtenir la clé de la flexibilité métabolique, il faut comprendre comment l’insuline régule notre énergie. Le corps d’une personne qui n’a pas de problème d’insuline va brûler aussi facilement de la masse grasse que des glucides pour les transformer en énergie. Un métabolisme résistant ne pourra pas le faire aussi efficacement.

L’insuline est une hormone qui régule le sucre dans le sang en sortant le glucose du flux sanguin. Le métabolisme est défini par 2 états, nourri ou à jeun. Lorsque le corps est nourri, le taux d’insuline est haut. Un métabolisme flexible à jeun va facilement brûler la masse grasse stockée.

Pour mieux comprendre :

  • Toute la nourriture que vous mangez, quelle que soit sa composition nutritive, contient des glucides.
  • L’insuline est le facteur déterminant de la source d’énergie que va brûler votre corps.
  • Quand le taux d’insuline est bas, le corps brûle principalement du gras.
  • Quand le taux d’insuline est haut, le corps brûle principalement les glucides et stocke le gras.
Sport intensif

Une des meilleures et des plus simples façons de stimuler votre flexibilité métabolique, c’est l’exercice. Pour les personnes sédentaires, l’activité sportive quotidienne est une excellente façon de passer votre corps en mode « brûler la masse grasse ». Si vous faites déjà du sport régulièrement, vous devriez varier votre entraînement (entraînement intensif, intervalles, aérobic, endurance, …) juste pour donner à votre corps le coup de pouce dont il a besoin pour puiser dans vos réserves. Le fait de varier les entraînements, va forcer votre corps à brûler différentes sources d’énergies.

Faire du cardio en étant à jeun est un exercice recommandé pour puiser plus efficacement dans les réserves de votre corps. Faire des exercices cardio de manière intensive entraine votre métabolisme à être plus flexible.

Un autre moyen pour améliorer votre flexibilité métabolique est le jeûne intermittent. Reprenons l’exemple de la personne qui pratiquait le cardio à jeun. Elle n’éprouve pas de difficulté car elle a habitué son corps à l’effort en l’absence de nourriture.

En revanche, chez les personnes dont le métabolisme est inflexible, il est impossible d’opérer un changement du jour au lendemain car son corps ne sait pas encore comment fonctionner sans nourriture. Il faut donc procéder lentement pour habituer son organisme et avoir de bons résultats. Sachez aussi que si vous ne pouvez pas passer plus de deux à trois heures sans nourriture, vous diminuez la capacité de votre corps à utiliser votre graisse stockée.

Jeun intermittent

Espacer vos repas permet à votre corps de puiser plus efficacement dans votre masse grasse stockée. C’est un bon moyen de lutter contre l’obésité. Plus vous diminuez votre apport en glucides, plus votre corps devra puiser dans ses ressources.

Pour commencer, vous pouvez limiter les produits comprenant des sucres ajoutés et les céréales transformées. Ensuite, vous pouvez essayer supprimer l’amidon, notamment présente dans les pommes de terre. C’est le principe des régimes Céto et Paléo.

Il est aussi recommandé d’éviter les graisses transformées et saturées. Vous trouverez les « bonnes graisses » dans des produits riches en nutriments comme les huiles d’olives et de noix de coco, les avocats, les noix, les graines et les poissons gras. Vous pouvez aussi consommer des aliments riches en antioxydants.

Un métabolisme flexible signifie plus d’énergie, une meilleure composition corporelle et améliore la santé

Pour résumer, la flexibilité métabolique est la capacité de passer d’une source d’énergie à une autre ; des lipides aux glucides et inversement. L’inflexibilité métabolique est le contraire ; c’est l’incapacité (ou la capacité limitée) à passer d’une source d’énergie à une autre. C’est un vrai point négatif pour les personnes concernées car il est impossible pour leur métabolisme de brûler les graisses stockées.

Améliorer sa santé

Un métabolisme flexible se traduit par une meilleure composition corporelle, réduit les risques de maladies cardiovasculaires et apporte un bien-être général.

Et ce n’est un secret pour personne, une alimentation équilibrée (fruits, légumes, protéines maigres, noix et graines) et l’exercice sont les clés d’un corps sain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *